La Gastronomie à Madagascar

like tweet plusone

Différentes cultures composent le peuple malgache. Ce qui a conduit à des différences notables en termes de mode de vie, mais aussi des habitudes de consommations. Toutefois, du fait de l'importance de la branche austronésienne, le riz est la base de la cuisine malgache.

A Madagascar, le menu traditionnel est composé d’un plat de riz, d’un accompagnement ou laoka (viandes et légumes cuits), d’un plat d’achards (légume frais) et du ro-mazava ou du ranovola. Ce plat sera ensuite suivi par un fruit en guise de dessert. Éventuellement, et habituellement pour les grandes occasions, il est aussi précédé de deux entrées chaudes et froides. 

Le riz, la base de l'alimentation des malgaches

Vary amin'anana

Le Vary amin'anana, ou du riz aux brèdes

Le matin, les Malgaches mangent du vary sosoa, un potage de riz sans aucun autre additif. Le vary sosoa est d’autant plus délicieux que le riz est consommé rouge. Celui-ci est accompagné de kitoza (viande de zébu fumée, séchée et grillée). Le midi, les Malgaches mangent du vary maina (riz blanc classique) accompagné de laoka (préparation à base de viandes et de légumes). Et le soir, le vary sosoa revient avec du laoka. Celui-ci peut être remplacé par du vary amin’anana, ou du riz cuit avec des brèdes, des feuilles comestibles.

A Midi, le malgache mange du riz avec du laoka. On dénombre principalement deux menus traditionnels: le Ravitoto sy henakisoa et le Hen'omby ritra. Le premier est considéré comme le plat national puisqu'il est aux couleurs du drapeau de Madagascar et le second est un héritage de coutumes ancestrales du fait de l'importance du zébu dans la culture malgache. 

Les petits encarts sont constitués de petits gâteaux ou autres préparations traditionnelles comme le mofo gasy, le ramanonaka, le menakely... Les hanin-kotrana s'invitent aussi à l'heure des encarts. Ce sont les patates douces, le manioc, le taro ou encore le maïs

Où manger à Madagascar?

Madagascar présente une très grande diversité d'établissements dans le domaine de la restauration. Des restaurants haut standing et moyen standing se retrouvent un peu partout dans les grandes villes. Certains d'entre eux présentent des spécialités (européennes, chinoises, rôtisseries...). Certains établissements proposent en outre des soirées animées (pub, karaoke, cabaret ...). 

Dans les petites villes et les quartiers plus reculés des grandes villes, et surtout sur les routes, vous pourrez vous restaurer auprès des Hotely. Ce sont surtout ces derniers qui proposent différentes formules de plats traditionnels (vary et laoka), cuisinés à la façon malgache.

Mofo gasy

Un petit commerce de Mofo gasy

Besoin d'un petit encart ? Des petits marchands peuvent vous proposer différents petits plats rapides, de la viennoiserie, de la pâtisserie, des sandwichs... Sinon, un petit café accompagné de mofo gasy chez les petits commerces proposant ce genre d'activité peut aussi vous intéresser. 

Des produits bio et frais

À Madagascar, les produits non bios sont encore très rares. La plupart des fruits et des légumes sont vendus frais, cueillis à peine un ou deux jours avant d'arriver dans vos plats. Si vous êtes sur la route, ne ratez pas ces petits commerçants qui étalent leurs fruits à quelques mètres de la route, faisant fi des règles de la sécurité, qui vous proposent uniquement des produits frais.

De la même manière, demandez les spécialités locales, vous serez étonnées. À l'image d'Antsapanana pour ces anguilles (amalona) ou Marozevo pour ces lapins, chaque localité propose des plats que vous trouverez rarement ailleurs. Sur les côtes, profitez de votre séjour pour faire le plein des bienfaits des fruits de mer (crevettes, langoustes, pieuvres...). 

Revue de Presse