Doany

Doany Andriamisara Miarinarivo

Doany Sakalava d'Andriamisara à Mahajanga

Un Doany ou Fanasinana (un mot surtout utilisé sur les hautes terres) est un lieu sacré lié à la religion traditionnelle malgache. C’est à la fois un lieu de prière, mais aussi un lieu où se déroulent les différentes cérémonies de culte, de sacrifices, d’offrandes, de demandes de bénédictions… Notez que le second synonyme renferme la racine « hasina », tellement important dans la culture et les traditions malgaches.

Contrairement à d’autres religions, les doany d’origine traditionnelles ne sont ni des bâtis ni de grandes édifices, ce sont juste des tombeaux, des sources, des puits … En effet, il ne faut pas oublier que les malgaches pratiquent le culte des ancêtres, il n’est donc pas étonnant que des tombeaux de grands rois ou de grands ancêtres deviennent des lieux sacrés et lieux de prière. Les sources, les grottes, les pierres, les points d’eau … sont souvent liés à des « vazimba », les ancêtres des malgaches des hautes terres. Toutefois, bien plus tard, certains doany ont été érigés dans des maisons ou des lieux d’habitations. Pour situer la place des doany dans la foi malgache, notez qu’il en existe par exemple encore une centaine à Antananarivo et dans ses environs immédiats, qui ont gardé jusqu’à aujourd’hui leurs places. Pour la totalité de l’Imerina, on passe facilement au double de ce chiffre.

Par définition, les doany sont donc habités par des ancêtres. On invoque ces derniers lorsque l’on a besoin de bénédictions dans la vie en général ou de succès dans un cas précis, un évènement professionnel ou personnel par exemple. Selon le cas, l’importance du rituel ou de la cérémonie varie, en même temps que l’importance des offrandes ou le nombre d’invités… Selon le cas aussi, il y a lieu d’inviter un mpimasy ou un sorcier pour la cérémonie. Notez que chaque doany a son gardien, que celui-ci peut être mpimasy ou simple gardien de la tradition.

Quelques doany que les traditions ont retenus 

like tweet plusone

  • Le doany du village d’Ambatondradama (anciennement Ampamelankeloka) où se situent une source d’eau très pure qui a servi au baignade des Rois Radama et Andrianampoinimerina. Ce village est situé non loin du Rova d’Ambohimanga. Y sont interdits les viandes de porcs et les oignons. 
  • Le doany d’Andriambodilova qui se trouve dans une maison collé au tombeau de la personnalité du même nom, un ancêtre Vazimba qui régnait à Ambohimanarina avant d’être expulsé par le Roi Andrianjaka.
  • Le doany d’Andriambelomasina, dans le Nord d’Antananarivo. Andriambelomasina est un Roi qui régnait sur le trône d’Ambohimanga. Il est le petit fils héritier du royaume d’Andriamasinavalona , et grand-père d’Imboasalama, qui sera devenu le grand Roi Andrianampoinimerina. 
  • Le doany d'Andriamisara ou de Miarinarivo à Mahajanga, le plus important pour les Sakalava, qui prend surtout toute son importance lors des Fanompoambe.
Revue de Presse