La colline sacrée d'Ambohidratrimo

A 17km au Nord  d'Antananarivo, à 1352m d’altitude, se trouve la colline sacrée d’Ambohidratrimo qui fait partie des 12 collines sacrées de l’Imerina. Ambohidratrimo été la capitale du Marovatana, dont Ratrimo était l’un des derniers Rois.

Histoire d’Ambohidratrimo

Constituant la limite Nord-Ouest de l’Imerina, Ambohidratrimo fut aussi la frontière du royaume Sakalava, faisant maintes fois l’objet des attaques des envahisseurs. C’est ainsi que la ville est fortifiée par trois grands fossés de forme ovale, encore visibles de nos jours. 

Tombeau Fitomiandalana Ambohidratrimo

Tombeaux Fitomiandalana Ambohidratrimo (incendié en 2015)

Jadis, Ambohidratrimo et l’ensemble du territoire du Marovatana étaient annexés à Analamanga. Lorsque le Roi Andriamasinavalona a divisé son royaume entre ses quatre fils, il a confié le trône d’Ambohidratrimo à Andriantomponimerina.  

Ambohidratrimo signifie littéralement « la colline de Ratrimo », du nom de ce grand Roi Ratrimo qui a régné sur ces lieux durant des décennies. Cependant, il est difficile de confirmer le lien familial entre Andriantomponimerina et Ratrimo. On raconte que le premier a été assassiné, mais le flou persiste quant au nom de son successeur.

Du temps d’Andrianampoinimerina, l’alliance entre le royaume du Marovatana et le royaume d’Ambohimanga fut scellée par le mariage d’Ilaidama, futur Radama I avec Rambolamasoandro, fille de Ratrimo. Cependant, le Roi Andriambelomasina, le père d’Andrianampoinimerina a déjà conclu des pactes de nos agressions avec le royaume du Marovatana.

Par ailleurs, deux souverains ont vu le jour sur la colline d’Ambohidratrimo : Radama I et Ranavaona III.

Ambohitromby de nos jours

like tweet plusone

Le Rova d’Ambohidratrimo n’existe plus. Il aurait été ravagé par les Anglais après la 2e guerre mondiale. Il ne reste que quelques pierres qui jadis servaient de fondation.  Cette colline est surtout connue pour son alignement de 7 tombes royales dont 3 sont coiffées d’un tranomafana, où est exhumé notamment Ramorabe, un des ancêtres du Roi Andrianampoinimerina. Cependant, le 26 aout 2015, les trois tranomanara ont été ravagés par un incendie.

La pierre levée d’Ambohidratrimo ou « Vato tsy minono », présent dans l’enceint royale, fait aussi partie des curiosités locales. Elle est ornée de seins sculptés et c’est un lieu sacré où les femmes enceintes peuvent demander la bénédiction des ancêtres pour le choix du sexe de son bébé. 

Une autre pierre, marquée par l’empreinte d’un géant, « Rapeto », est aussi visible à Ambohidratrimo. Selon la légende, cette pierre a été marquée par ce géant lorsqu’il a touché la lune. Son autre pied était sur la colline d’Ambohitrimanjaka, qui se trouve à plus de 10km.

Autour d’Ambohidratrimo

Ambohidratrimo est un lieu touristique où la colline sacrée ne constitue pas la seule attraction. Une ferme équestre, une plantation de Ravintsara et un terrain de golf font partie des lieux que les touristes peuvent visiter. D’ailleurs, plusieurs établissements touristiques sont aussi présents à l’intérieur de la ville et de ses environs immédiats.

Ambohidratrimo sur Google Map

Revue de Presse