La colline sacrée d'Ambohitrabiby

Ambohitrabiby, ou la colline de « Rabiby » se trouve au Nord-Ouest d’Antananarivo, à environ 20km. Rabiby fut le beau-père du Roi Andriamanelo, père de Ralambo. L’histoire raconte qu’une fois devenu Roi, ce dernier avait choisi Ambohitrabiby pour s’installer. Ambohitrabiby était donc la seconde capitale de Ralambo après Alasora. Ambohitrabiby est classé 3e colline sacrée après Analamanga et Ambohimanga. Ilafy, Ambohimanga et Ambohitrabiby constituent la partie « Avaradrano » de l’Imerina enin-toko.   

Palais Ambohitrabiby

L'ancien Palais d'Ambohitrabiby

L’origine du nom Ambohitrabiby

Nous avons évoqué que le nom de la colline provenait d’un Roi nommé Rabiby, qui fut le grand-père de Ralambo (du côté de sa mère). Des légendes racontent que Rabiby, qui portait en réalité le nom de Habib, est d’origine arabe. Il était venu s’installer sur les collines d’Ambohitrabiby, avec ses sujets, en chassant les Vazimba qui y habitaient. Ambohitrabiby portait encore le nom d’Ankotrokotroka.

Le Roi Rabiby était marié avec Ramaitsoakanjo, fille d’un Roi Vazimba qui fut installé à Ambohitsitakatra, du côté d’Anjozorobe. Ramaitsoakanjo a donné naissance à deux filles. La première fut Rabefaravolomanjaka qui fut l’épouse d’Andrianamboninolona, pour  donner naissance à Andriandoriamanjaka, future épouse du Roi Ralambo. La seconde fut Randapavola qui fut l’épouse d’Andriamanelo pour donner naissance à Ralambo

Notez cependant que certaines légendes avancent des versions différentes de l’origine du nom Ambohitrabiby. En effet, le mot « biby » signifie en malgache « animal ». Et c’est dans ce sens que ces légendes se tournent, certains faisant le rapprochement entre Ralambo qui fut le premier à encourager la consommation de la viande de zébu. Mais aucune de ces légendes n’a de fondement historique plausible.

Ambohitrabiby, capitale du royaume

Ambohidrabiby est le lieu où la dynastie et le groupe ethnique Merina ont vu le jour. Certains historiens accordent la création de la dynastie à Rafohy et Rangita, mais soutiennent que le Roi Rabiby est le père de tous les Merina. Trois fomba ou traditions le confirment :

like tweet plusone

  • Au temps des Fandroana, la cérémonie des bains royaux, le zébu « volavita » d’Ambohitrabiby doit être celui qui succombe en premier, avant celui d’Analamanga, d’Ambohimanga ou de n’importe quelle colline sacrée de l’Imerina.
  • C’était à Ambohitrabiby que les lamba royaux ont été confectionnés, et tous les souverains Merina les portaient, de Ralambo jusqu’à Ranavalona III.
  • Les chrysalides qui surplombées la tête des souverains ont été collectés à Ambohitrabiby, pour une raison sacrée (hasina) et une question de confiance, de santé et d’hygiène.

L’organisation de la colline

La mémoire de la monarchie à Ambohitrabiby se résume à un Kianja, une place où se déroulaient les cérémonies royales, les festivités diverses…  À côté, on peut encore apercevoir la tombe de Ralambo, qui n’est rien d’autre qu’un amas de pierres. Non loin se trouvaient jadis la case royale, aujourd’hui disparue.

Deux palais existaient à Ambohitrabiby durant le règne du Roi Ralambo : Fenohasina pour le Roi et Manjakazafy pour sa famille.

Ralambo organisait la colline selon l’ordre suivant :

  • À l’Est, il plaça ses sujets, les Zanakarivo
  • Au Nord, ses conseillés politiques, les Zanadoria
  • À l’Ouest, ses descendants, les ZanadRalambo
  • Et au Sud, il installa ses zébus. On appela cette partie de la colline Ambodifahitra.

La place forte comportait 4 portails : le portail Nord réservé au Roi et à ses proches Andriana, le portail Est pour les Hova, le portail Ouest pour le peuple et le portail Sud pour les Andevo

Du temps d’Andriamasinavalona

Tombeau de Ralambo

Devant le tombeau du Roi Ralambo

Andriamasinavalona a divisé l’Imerina en quatre et a nommé quatre de ses fils pour régner. Il a confié Ambohitrabiby à Andrianavalonimerina ou Andrianavalomanotronimerina. Cependant, Ambohitrabiby fut conquis plus tard par un autre de ses fils, Andriantsimitoviaminiandriana, initialement installé à Ambohimanga. Les descendants d’Andrianavalonimerina furent priés de quitter Ambohitrabiby. À la mort d’Andrianavalonimerina, il fut enterré à Antananarivo.

Du temps d’Andrianampoinimerina

Le Roi Andrianampoinimerina a installé l’une de ses femmes, Rasendrasoa à Ambohitrabiby. Celle-ci fut la vadibe (ou l’épouse principale) du Roi après la mort de ma première vadibe Rabodonimerina. Le tombeau de Rasendrasoa fait encore partie des curiosités d’Ambohitrabiby.

L’origine du Fanorona

On raconte que le Fanorona a vu le jour à Ambohitrabiby, sans que le nom de son créateur ait été indiqué. Ralambo fut un maître du Fanorona. Cependant, c’était en étant battu par l’un de ses conseillers Andriandoriarimanjaka qu’il a conseillé à ses fils de ne plus jamais se faire battre au Fanorona, au risque de perdre le royaume. C’est ainsi qu’Andriantompokoindrindra et Andrianjaka sont aussi devenus des maitres dans ce jeu, et cette tradition s’est perpétuée jusqu’au temps d’Andrianampoinimerina.

L’origine du lamba landy

Ambohitrabiby fut aussi la capitale du Lamba Landy, ou la Soie malgache. Ce fut la mère du prince Habib qui a introduit l’art du Lamba Landy en Imerina, en initiant ses belles-filles et leurs descendants. Elle ordonna cependant ces dernières de ne jamais dévoiler le secret de fabrication des Lamba Landy. C’est ainsi que les ateliers d’Ambohitrabiby restèrent très longtemps les fournisseurs officiels en Lamba de la famille royale et de toute la noblesse en Imerina, jusqu’au temps de Ranavalona III. 

Ambohitrabiby sur Google Map

Revue de Presse