La colline sacrée d'Ilafy

like tweet plusone

Situé à 10 km d'Antananarivo, à 1350m d’altitude, la colline sacrée d’Ilafy fait partie des 12 collines sacrées de l’Imerina. AmbohimangaAmbohitrabiby et Ilafy constituent la partie « Avaradrano » de l’Imerina enin-toko ou les six provinces de l’Imerina.   

L’origine du nom Ilafy

Ilafy fut appelé autrefois Ambohitrakanga ou « la colline des pintades ». Le mot provient de « lafin-kavana » qui signifie « parents par alliance » en malgache. Ce nom était donné pendant le règne du Roi Andrianampoinimerina.

Un clan noble Hova, celui des Tsimiamboholahy était les premiers établis sur les lieux avant qu’Andrianjafy n’ait décidé de s’y installer. Les Premiers ministres Rainivohitrarivo et Rainilaiarivony sont issus de ce clan, ainsi que des conseillers proches d’Andrianampoinimerina, Hagamainty et Andriatsilavo.

Seigneurie d’Andrianjafy, le Roi déchu d'Ambohimanga

Dans les années 1770, Andrianjafy arriva à Ilafy lorsque son père Andriambelomasina décida de nommer Andrianampoinimerina (encore Imboasalama) comme son successeur sur le trône d’Ambohimanga. Les Tsimiamboholahy juraient alors fidélité à Andrianjafy, mais ont très vite changé d’avis à cause des agissements et des brutalités d’Andrianjafy. Ils ont aussi découvert que ce dernier comploter contre le trône d’Ambohimanga. Ils ont ainsi décidé de le mettre à mort et de gagner ainsi les faveurs du Roi Andrianampoinimerina. 

Seconde résidence de Radama II

Palais d'Ilafy

Le Rova d'Ilafy, son état actuel

Radama II établit sa résidence à Ilafy. Le palais de bois, encore visible actuellement, a été construit par Jean Laborde durant le règne de Radama II. En mai 1963, lorsque le Roi fut assassiné, il fut enterré au sommet de la colline, dans la plus grande discrétion. D’après certaines histoires, il ne serait pas assassiné, qu’un inconnu a été tué à sa place, mais qu’il a obtenu asile auprès des Sakalava. Son corps (présumé) fut transféré à Anatirova en 1897.

La première industrie malgache

La première usine industrielle de Madagascar a été bâtie à Ilafy par l’ingénieur Jean Laborde. Ce fut une usine de fabrication de poudre à canon et de fusils à pompe. Cependant, celle-ci a vite été abandonnée, au profit d’une autre plus moderne, située à Mantasoa.

La colline d’Ilafy de nos jours

Depuis quelques décennies, la zone urbaine d’Antananarivo n’a cessé de s’étendre. La colline d’Ilafy fait partie des plus proches de la ville, il est normal que des habitations modernes se soient approchées du palais royal, du Kianja (place où se déroulaient les cérémonies autres évènements royaux)  et des tombeaux princiers qui s’y trouve encore.

En 1981, le palais d’Ilafy a été transformé en musée d’art, et contient différents objets comme des ustensiles de cuisine, des jeux, des instruments de musiques, des esquisses de maisons anciennes, des tresses de cheveux… De chevaliers et l’épée du Radama II y sont aussi conservés. Environ 300 à 500 visiteurs par mois fréquentent actuellement le musée. 

Ilafy sur Google Map

Revue de Presse