Le Gecko sans ongles (Ebenavia inunguis)

Source: Wikipedia
Madagascar clawless gecko
Madagascar clawless gecko (Ebenavia inunguis), Vohimana reserve, Madagascar 03.jpg
Scientific classification
Kingdom: Animalia
Phylum: Chordata
Class: Reptilia
Order: Squamata
Family: Gekkonidae
Genus: Ebenavia
Species:
E. inunguis
Binomial name
Ebenavia inunguis
(Boettger, 1878)
Ebenavia inunguis distribution.png
     distribution

Le Gecko sans ongles ou Ebenavia inunguis est un gecko d'un peu moins de 8cm, qui se dissimule facilement dans le paysage avec sa couleur ocre et striée. Il est non endémique. Madagascar le partage en effet avec les îles environnantes. Il fait partie du genre Ebenavia.

Identification

Le Gecko Ebenavia inunguis est à l'aise, aussi bien au sol que sur les arbres. Il est surtout insectivore (blattes, grillons... et autres insectes de taille adaptée).

like tweet plusone

Le Gecko Ebenavia inunguis est surtout reconnaissable grâce à une tête triangulaire et fine, démarquée par une ligne horizontale clair, et prolongée d'un corps plus large et une queue trapue. Son dos est ocre pâle et les membres sont plus foncés. Une sorte de nervure de séparation pouvant comporter une fine ligne d'épines est présente sur chaque côté du corps. La longueur et l'emplacement de cette nervure varie selon les régions. 

Localisations

Le Gecko Ebenavia inunguis est plus répandu dans l'Est de Madagascar. Sa plus grande zone de répartition se situe entre l'aire protégée de Tampolo dans le Nord, à Andohahela dans le Sud. Puis, on le retrouve sur la péninsule d'Ampasindava dans l'Ouest de Madagascar, sur la péninsule Masoala, sur la pointe Nord de Madagascar, et sur les îles Sainte-Marie et Nosy-be.

En dehors de Madagascar, on le retrouve sur l'île Maurice, à Mayotte et sur l'archipel de Zanzibar. Toutefois, il semble que cet animal ait été introduit sur ces îles. Dans ce cas, l'Ebenavia inunguis serait totalement originaire de Madagascar. 

Conservations

RNI: Zahamena

PN: Zahamena, Mantadia, Ranomafana, Midongy du Sud, Andohahela

RS: Nosy Mangabe, Lokobe

 

Revue de Presse