Propithèque de Verreaux (Propithecus verreauxi)

Source: Wikipedia
Verreaux's sifaka
Propithecus verreauxi 002.jpg
Conservation status

Endangered (IUCN 3.1)
CITES Appendix I (CITES)
Scientific classification
Kingdom: Animalia
Phylum: Chordata
Class: Mammalia
Order: Primates
Suborder: Strepsirrhini
Family: Indriidae
Genus: Propithecus
Species: P. verreauxi
Binomial name
Propithecus verreauxi
A. Grandidier, 1867
Propithecus verreauxi range map.svg
Distribution of P. verreauxi
Synonyms
  • majori Rothschild, 1894
  • verreauxoides Lamberton, 1936

Le Sifaka de Verreaux ou Propithèque de Verreaux porte le nom scientifique de Propithecus verreauxi, qui autrefois regroupait aussi les espèces deckenii, coronatus et coquereli. C'est ainsi que finalement, il s'apelle réellement Propithecus verreauxi Propithecus verreauxi. Il a été décrit pour la première fois en 1867. 

Le Propithèque de Verreaux appartient à la famille Indridae, et du genre Propithecus (Sifaka). 

Identification

like tweet plusone

Le Propithèque de Verreaux a un pelage entièrement blanc, hormis une couronne brun foncé sur le haut du crâne. Il fait partie des plus petits propithèques, avec seulement 3kg en moyenne. Il mesure environ 45cm, avec une longue queue pouvat atteindre 60 cm. 

Caractèristiques

Le Propithèque de Verreaux vit dans les forêts à feuilles caduques sèches, et se nourrit essentiellement de feuilles et de fruits. Comme la plupart des Sifaka, il est diurne. 

Localisations

Le Propithèque de Verreaux vit dans le Sud Ouest de Madagascar, entre le fleuve Tsiribihina (Belo-sur-Tsiribihina) jusqu'au Sud, aux environs de Fort-Dauphin et du parc national d'Andohahela, recouvrant ainsi l'ensemble du littoral de l'ancienne province de Toliara

Conservations

PN: Andohahela, Kirindy MiteaZombitse Vohibasia

RS: Andranomena,  TsimanampetsotsaBezaha Mahafaly

Divers

Sa petite taille et son pelage très remarquable ont fait du Sifaka de Verreaux une proie facile pour divers prédateurs, tels que le mammifère Cryptoprocta ferox (ou Fosa) et le rapace Gymnogène de Madagascar. Il est aussi chassé pour alimentation par certains tribus (tels que les Sakalava), s'il est fady pour d'autres (tels que les Mahafaly). 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Revue de Presse