La famille Poaceae 

Source: Wikipedia
Poaceae

Riz Oryza sativa

Oryza sativa ou le riz traditionnel malgache

Scientific classification
Kingdom: Plantae
Clade: Angiosperms
Clade: Monocots
Clade: Commelinids
Order: Poales
Clade: Graminid clade
Family: Poaceae
Barnhart
Type genus
Poa
L.
Subfamilies
  • Anomochlooideae
  • Aristidoideae
  • Arundinoideae
  • Bambusoideae
  • Chloridoideae
  • Danthonioideae
  • Ehrhartoideae
  • Micrairoideae
  • Panicoideae
  • Pharoideae
  • Pooideae
  • Puelioideae
Synonyms

Gramineae Juss.

La famille Poaceae est très large, regroupant dans les 12 000 espèces réparties en 780 genres. A Madagascar, un peu moins de 600 espèces et sous-espèces sont enregistrées, regroupées dans 134 genres. Environ 270 espèces sont endémiques. La famille Poaceae regroupe des plantes à graines, des herbes et des bambous. Sont inclus dans cette famille des céréales cultivées comme le riz Oryza sativa et le maïs Zea mays

Les genres de la famille Poaceae

  • Le genre Acrachne qui comporte trois espèces, dont une seule présente à Madagascar : Acrachne perrieri, endémique de Madagascar
  • Le genre Acroceras qui comporte en tout 24 espèces, 11 sont présentes à Madagascar, dont 10 sont endémiques et le dernier que partage la Grande île uniquement avec la Tanzanie
  • Le genre Agrostis qui comporte un peu plus de 200 espèces. 8 d’entre elles sont endémique à Madagascar, une neuvième espèce est aussi présente, Agrostis perennans qui existe un peu partout dans le monde.
  • Le genre Aira qui comporte 8 espèces, représenté à Madagascar uniquement par l’Aira caryophyllea, non endémique
  • Le genre Alloteropsis, qui compte 5 espèces, dont seulement 3 peuvent être retrouvées sur le sol malgache
  • Le genre Andropogon qui comporte plus d’une centaine d’espèces, dont 11 peuvent être trouvées à Madagascar. 7 espèces sont endémiques.
  • Le genre Anthoxanthum qui comporte une cinquantaine d’espèces, représenté à Madagascar par l’Anthoxanthum madagascariense et l’Anthoxanthum odoratum. Seule la première est endémique
  • Le genre Aristida qui compte environ 300 espèces, représenté à Madagascar par 11 espèces. 4 sont endémiques
  • Le genre Arthraxon représenté par Arthraxon antsirabensis, endémique, et Arthraxon hispidus, présent un peu partout dans le monde. Le genre Arthraxon compte environ une vingtaine d’espèces.
  • Le genre Arundinella qui ne compte qu’une seule représentante à Madagascar sur une cinquantaine environ, Arundinella nepalensis, présent aussi sur le continent africain et le continent asiatique.
  • Le genre Arundo qui ne compte dans le monde que 5 espèces, représenté uniquement à Madagascar par l’Arundo donax
  • Le genre Axonopus qui compte 78 espèces dans le monde, qui n’a qu’un seul représentant à Madagascar, l’Axonopus compressus
  • Le genre Bambusa qui comporte une cinquantaine d’espèces, dont deux seuls représentants non endémiques ont été enregistrés à Madagascar : Bambusa multiplex et Bambusa vulgaris
  • Le genre Bothriochloa qui comporte en tout 37 espèces, 3 sont présentes à Madagascar, tous non endémiques
  • Le genre Brachiaria qui comporte un peu plus d’une centaine d’espèces. 16 d’entre elles sont endémique à Madagascar sur les 27 qui ont pu être enregistrées.
  • Le genre Brachypodium qui comporte 21 espèces, représenté à Madagascar par 4 d’entre elles, dont 3 sont endémiques
  • Le genre Briza, qui compte 5 espèces, dont seulement une seule peut être retrouvée sur le sol malgache, Briza minor qu’on retrouve aussi un peu partout dans le monde
  • Le genre Bromus qui comporte plus d’une centaine d’espèces, dont 3 peuvent être trouvées à Madagascar : Bromus andringitrensis, Bromus arrhenatheroides et Bromus pectinatus. Seule la dernière n’est pas endémique.
  • like tweet plusone
  • Le genre endémique Cathariostachys qui comporte deux espèces : Cathariostachys capitata et Cathariostachys madagascariensis
  • Le genre Cenchrus qui compte environ une centaine d’espèces, représenté à Madagascar par 14 espèces. Deux sont endémiques : Cenchrus exiguus et Cenchrus pseudotriticoides
  • Le genre Centotheca, représenté uniquement par Centotheca lappacea. Le genre comporte en tout 4 espèces.
  • Le genre endémique Chasechloa, comportant deux espèces : Chasechloa egregia et Chasechloa madagascariensis.
  • Le genre Chloris, comptant une cinquantaine d’espèces, qui a 6 représentantes à Madagascar, dont une seule est endémique : Chloris humbertiana
  • Le genre Chrysopogon qui compte dans le monde un peu moins de 50 espèces, représenté à Madagascar 5 espèces, dont une seule est endémique : Chrysopogon humbertianus
  • Le genre Coelachne qui compte une douzaine d’espèces dans le monde, qui est représenté à Madagascar par trois espèces non endémiques : Coelachne africana, Coelachne infirma et Coelachne simpliciuscula. Les trois sont non endémiques
  • Le genre Coix qui comporte trois espèces, dont une seule est présente à Madagascar : Coix lacryma-jobi, non endémique
  • Le genre Craspedorhachis qui comporte trois espèces, mais n’est représenté à Madagascar que par une seule : Craspedorhachis africana, non endémique
  • Le genre Ctenium qui comporte 19 espèces. Une seule est présente à Madagascar, Ctenium concinnum, qu’on retrouve aussi sur le continent africain
  • Le genre Cymbopogon qui comporte une cinquantaine d’espèces, représenté à Madagascar par 6 d’entre elles. Aucune n’est endémique
  • Le genre Cynodon, qui compte 15 espèces, dont seulement 5 peuvent être retrouvées sur le sol malgache. Une seule est endémique : Cynodon coursii
  • Le genre Cyphochlaena qui ne comporte que deux espèces : Cyphochlaena madagascariensis que la Grance île partage avec l’archipel des Comores et Cyphochlaena sclerioides, endémique
  • Le genre Cyrtococcum qui comporte 14 espèces, représenté à Madagascar par 8 d’entre elles, dont 5 sont endémiques
bambou cathariostachys giganteus

Le Bambou géant cathariostachys giganteus
  • Le genre Dactyloctenium qui compte 13 espèces, représenté à Madagascar par 7. Une seule est endémique : Dactyloctenium capitatum
  • Le genre Daknopholis qui ne comporte qu’une seule espèce, Daknopholis boivinii, qu’on ne retrouve qu’à Madagascar et sur le continent africain
  • Le genre endémique Decaryella, qui ne compte qu’une seule espèce : Decaryella madagascariensis
  • Un autre genre endémique Decaryochloa, qui ne comporte qu’une seule espèce : Decaryochloa diadelpha
  • Le genre Dendrocalamus qui compte 68 espèces, mais n’est représenté à Madagascar que par Dendrocalamus giganteus, qu’on retrouve aussi dans plusieurs pays
  • Le genre Dichanthium qui compte 19 espèces dans le monde, mais n’est représenté à Madagascar que par Dichanthium annulatum annulatum (sous-espèce) et Dichanthium aristatum. Aucune espèce n’est endémique
  • Le genre Diectomis qui ne comporte qu’une seule espèce, Diectomis fastigiata, non endémique
  • Le genre Digitaria qui comporte plus de 250 espèces, dont 31 sont présentes à Madagascar. 11 sont endémiques
  • Le genre Diheteropogon qui comporte 4 espèces. Madagascar n’abrite qu’une d’entre elles : Diheteropogon amplectens qu’il partage avec le continent africain
  • Le genre Dimeria qui comporte une cinquantaine d’espèces dont la plupart se trouvent en Inde, représenté à Madagascar par 3 espèces endémiques : Dimeria madagascariensis, Dimeria manongarivensis et Dimeria perrieri
  • Le genre Dinebra, qui compte 7 espèces, dont seulement deux peuvent être retrouvées sur le sol malgache, Dinebra perrieri (endémique) et Dinebra retroflexa qui n’est présente que sur le continent africain
  • Le genre Diplachne qui comporte 5 espèces, dont une seule peut être trouvée à Madagascar : Diplachne fusca, non endémique
  • Le genre Echinochloa qui comporte 34 espèces mais n’est représenté à Madagascar que par trois d’entre elles : Echinochloa colona, Echinochloa pyramidalis et Echinochloa stagnina. Aucune n’est endémique
  • Le genre Ehrharta qui compte environ une trentaine d’espèces, représenté à Madagascar par Ehrharta festucacea (endémique) et Ehrharta stipoides stipoides (sous-espèce non endémique)
  • Le genre Eleusine, qui compte 10 espèces, représenté à Madagascar par Eleusine africana et Eleusine indica. Les deux sont non endémiques
  • Le genre Elionurus, comportant 15 espèces mais n’est représenté à Madagascar que par une espèce endémique : Elionurus tristis
Euclasta condylotricha

Euclasta condylotricha, présente sur tout le continent africain
  • Le genre Enneapogon, comptant 25 espèces, qui n’a qu’une seule représentante à Madagascar, Enneapogon cenchroides, non endémique
  • Le genre Enteropogon qui compte 14 espèces, représenté à Madagascar 2 d’entre elles (non endémiques) : Enteropogon prieurii et Enteropogon sechellensis
  • Le genre Eragrostis qui compte plus de 400 espèces dans le monde, représenté à Madagascar par 42 espèces, dont 18 sont endémiques
  • Le genre Eriochloa qui comporte 34 espèces, dont 5 sont présentes à Madagascar et aucun n’est endémique
  • Le genre Euclasta qui comporte 3 espèces, dont une seule est présente à Madagascar : Euclasta condylotricha, non endémique
  • Le genre Eulalia qui comporte une trentaine d’espèces. Une seule est présente à Madagascar : Eulalia villosa et elle n’est pas endémique
  • Le genre Festuca qui comporte plus de 600 espèces. A Madagascar, il n’est représenté que par 3 genres endémiques : Festuca brevipaleata, Festuca camusiana et Festuca perrieri
  • Le genre Hackelochloa qui comporte deux espèces. Seul Hackelochloa granularis, non endémique, est présente à Madagascar
  • Le genre Halopyrum qui ne comporte qu’une seule espèce, Halopyrum mucronatum, qu’on retrouve sur le continent africain et le continent américain
  • Le genre Hemarthria qui compte 12 espèces, mais qui n’est représenté à Madagascar que par Hemarthria altissima, non endémique
  • Le genre Heteropholis représenté uniquement à Madagascar par Heteropholis benoistii, endémique
  • Le genre Heteropogon qui compte 5 espèces, mais représenté à Madagascar par Heteropogon contortus et Heteropogon melanocarpus. Les deux sont non endémiques
  • Le genre Hickelia qui compte 4 espèces, dont 3 est présente et endémique de Madagascar
  • Le genre endémique Hitchcockella qui ne compte qu’une seule espèce, Hitchcockella baronii
  • Le genre Humbertochloa qui comporte deux espèce, dont l’un existe et endémique de Madagascar : Humbertochloa bambusiuscula
  • Le genre Hyparrhenia qui comporte une cinquantaine d’espèces, dont 12 existent à Madagascar. Aucune n’est endémique mais tous n’existent que sur le continent africain
  • Le genre Hyperthelia, qui compte six espèces, dont seulement Hyperthelia dissoluta est présente sur le sol malgache
  • Le genre Imperata qui comporte 11 espèces mais n’est représenté que par Imperata cylindrica, non endémique
  • Le genre Isachne qui comporte une centaine d’espèces, représenté à Madagascar par 8 d’entre elles, dont 7 sont endémiques, et la dernière qui n’est présente que sur le continent africain
  • Le genre Ischaemum qui compte 85 espèces, la plupart se trouvant en Inde, représenté à Madagascar par 5 espèces. Ischaemum heterotrichum et Ischaemum koleostachys sont endémiques des îles de l’Océan Indien
  • Le genre endémique Lecomtella qui ne comporte qu’une seule espèce, Lecomtella madagascariensis
  • Le genre Leersia, qui compte 18 espèces et représenté à Madagascar par deux d’entre elles : Leersia hexandra qu’on retrouve un peu partout dans le monde et Leersia perrieri, endémique
Megastachya mucronata

Le Megastachya mucronata, originaire d'Afrique
  • Le genre Leptaspis, qui ne comporte que trois espèces, dont une seule est présente à Madagascar et qu’il partage avec le continent africain : Leptaspis zeylanica
  • Le genre Leptocarydion qui ne compte qu’une seule espèce, Leptocarydion vulpiastrum, qui n’est présente à Madagascar et sur le continent africain
  • Le genre Leptochloa qui comporte 28 espèces. Seules trois d’entre elles sont présentes à Madagascar. Aucune n’est endémique
  • Le genre Lepturus qui comporte 15 espèces, représenté à Madagascar par 7 d’entre elles, dont 5 sont endémiques
  • Le genre Loudetia, qui compte 25 espèces, dont seulement 2 peuvent être retrouvées sur le sol malgache. Aucune n’est endémique mais les deux n’existent que sur le continent africain
  • Le genre Maltebrunia qui comporte 4 espèces, 2 sont présentes à Madagascar, Maltebrunia leersioides et Maltebrunia maroana, tous non endémiques
  • Le genre Megastachya qui compte deux espèces : Megastachya madagascariensis, endémique, et Megastachya mucronata, que la Grande île partage avec le continent africain
  • Le genre Melinis qui comporte 22 espèces, dont 3 existent à Madagascar et aucun n’est endémique
  • Le genre Merxmuellera qui comporte 7 espèces, dont trois existent à Madagascar. Deux sont endémiques et le troisième n’existe qu’en Afrique du Sud et à Madagascar
  • Le genre Microchloa qui comporte 6 espèces. Madagascar n’abrite qu’une d’entre elles : Microchloa kunthii qu’i n’existe que sur le continent africain
  • Le genre Nastus qui compte 25 espèces qu’on ne retrouve surtout qu’en Nouvelle Guinée et à Madagascar. 11 espèces existent à Madagascar et elles sont tous endémiques.
  • Le genre endémique Neostapfiella, qui compte trois espèces : Neostapfiella chloridiantha, Neostapfiella humbertiana et Neostapfiella perrieri
  • Le genre Neyraudia qui comporte quatre espèces, dont une seule est présente à Madagascar : Neyraudia arundinacea, non endémique.
  • Le genre Olyra qui n’est représenté à Madagascar que par une espèce que les 25 qui existent : Olyra latifolia, non endémique
  • Le genre Oplismenus qui compte 7 espèces, représenté à Madagascar par 5 d’entre elles, dont une seule est endémique : Oplismenus flavicomus
  • Le genre Oryza, représenté par 3 espèces sur les 19 qui existent. Aucune n’est endémique
  • Le genre Oxyrhachis, comportant une seule espèce, Oxyrhachis gracillima, qui n’existe qu’à Madagascar et en Afrique
  • Le genre Panicum, comptant plus de 400 espèces, qui a 60 représentantes à Madagascar. C’est le genre le plus représenté qui comporte 43 espèces endémiques
  • Le genre Paspalum qui compte dans le monde un peu plus de 300 espèces, représenté à Madagascar par seulement 9 espèces, dont aucune n’est endémique
Neyraudia arundinacea

Neyraudia arundinacea d'Ambalajanakondry
  • Le genre Pentameris qui compte 81 espèces dans le monde, qui est représenté à Madagascar par deux espèces endémiques : Pentameris andringitrensis et Pentameris humbertii
  • Le genre Perotis qui comporte 16 espèces, dont 5 sont présentes à Madagascar, et dont deux sont endémiques : Perotis arenacea et Perotis humbertii
  • Le genre endémique Perrierbambus qui comporte deux espèces : Perrierbambus madagascariensis et Perrierbambus tsarasaotrensis
  • Le genre Phalaris qui comporte 18 espèces. Trois espèces sont présentes à Madagascar, aucun n’est endémique
  • Le genre Phragmites qui est composé de 4 espèces, mais son seul représentant à Madagascar est Phragmites mauritanus
  • Le genre Poa qui comporte plus de 500 espèces, mais qui n’est représenté à Madagascar que par quatre espèces dont trois endémiques
  • Le genre Poecilostachys, dont 14 des 15 espèces existantes existent à Madagascar et sont endémiques. La 15e espèce est sur le continent africain
  • Le genre Pogonarthria qui compte 4 espèces, dont trois peuvent être retrouvées sur le sol malgache. Aucune n’est endémique
  • Le genre Pseudechinolaena qui comporte 5 espèces endémiques sur les 6 qui existent. La 6e est présente à Madagascar, mais également dans plusieurs pays du monde
  • Le genre Pseudobromus qui comporte 6 espèces. 4 existent à Madagascar et sont endémiques
  • Le genre Rhytachne qui compte 12 espèces, représenté à Madagascar uniquement par Rhytachne rottboellioides, qui n’existe qu’en Afrique
  • Le genre Rottboellia, qui compte 24 espèces, représenté à Madagascar par Rottboellia cochinchinensis, non endémique
  • Le genre Saccharum, comportant 36 espèces, représenté à Madagascar 6 espèces dont 3 sont endémiques
  • Le genre Sacciolepis, comptant 26 espèces, qui a 8 représentantes à Madagascar dont seules deux sont endémiques
  • Le genre Sartidia qui compte 6 espèces, représenté à Madagascar 2 d’entre elles : Sartidia isaloensis et Sartidia perrieri, tous endémiques
  • Le genre Schizachyrium qui comporte 66 espèces, dont 5 sont présentes à Madagascar, et une seule est endémique : Schizachyrium bemarivense
  • Le genre Schizostachyum qui comporte 64 espèces, mais représenté à Madagascar par une seule : Schizostachyum perrieri, endémique
  • Le genre Schoenefeldia qui comporte deux espèces, dont une seule existe à Madagascar : Schoenefeldia gracilis, qui existe aussi sur le continent africain
  • Le genre Sclerodactylon qui ne compte qu’une seule espèce, Sclerodactylon macrostachyum, qui n’existe qu’à Madagascar et sur le continent africain
  • Le genre Setaria qui comporte plus de 130 espèces, dont 18 représentants le genre à Madagascar. La moitié est endémique
Sorghastrum incompletum

Sorghastrum incompletum
  • Le genre endémique Sirochloa qui ne comporte qu’une seule espèce : Sirochloa parvifolia
  • Le genre endémique Sokinochloa qui comporte 7 espèces
  • Le genre Sorghastrum, comportant une vingtaine d’espèces, qui n’a qu’une seule représentante à Madagascar : Sorghastrum incompletum
  • Le genre Sorghum qui comporte 31 espèces, dont cinq sont présentes à Madagascar. Aucune n’est endémique
  • Le genre Sporobolus qui comporte plus de 200 d’espèces, représenté à Madagascar par 24 d’entre elles, dont 5 sont endémiques
  • Le genre Stenotaphrum qui comporte 7 espèces, représenté à Madagascar par 4 d’entre elles, dont 2 sont endémiques : Stenotaphrum oostachyum et Stenotaphrum unilaterale
  • Le genre Styppeiochloa, qui ne compte que trois espèces. Une seule existe à Madagascar et est endémique : Styppeiochloa hitchcockii
  • Le genre Thamnocalamus qui compte 5 espèces dans le monde, mais n’est représenté à Madagascar que par Thamnocalamus ibityensis, endémique
  • Le genre Themeda qui comporte 29 espèces. Madagascar n’abrite que deux d’entre elles : Themeda quadrivalvis et Themeda trianda. Aucune n’est endémique
  • Le genre Thuarea qui comporte seulement 2 espèces : Thuarea involuta que Madagascar partage avec plusieurs pays et Thuarea perrieri, endémique
  • Le genre Trachypogon, qui compte 4 espèces, mais n’est représenté à Madagascar que par Trachypogon spicatus, non endémique
  • Le genre Tragus qui compte huit espèces, représenté à Madagascar 2 d’entre elles (non endémiques) : Tragus berteronianus et Tragus mongolorum
  • Le genre Tricholaena qui comporte 4 espèces, dont une seule est présente à Madagascar : Tricholaena monachne qu’on peut aussi rencontrer en Afrique
  • Le genre Trichopteryx qui comporte cinq espèces. Une seule espèce est présente à Madagascar : Trichopteryx dregeana, qu’on retrouve aussi sur le continent africain
  • Le genre Trisetopsis qui compte 22 espèces, dont deux sont présentes à Madagascar mais ne sont pas endémiques : Trisetopsis elongata et Trisetopsis milanjiana
  • Le genre Tristachya qui comporte 22 espèces mais n’est représenté que par deux d’entres elles : Tristachya betsileensis, endémique, et Tristachya humbertii qui ne l’est pas
  • Le genre Urelytrum qui comporte 8 espèces. Deux peuvent se rencontrer à Madagascar : Urelytrum agropyroides qu’on retrouve seulement en Afrique et Urelytrum isalense, endémique
  • Le genre Urochloa qui compte 14 espèces. Seules trois d’entre elles sont présentes à Madagascar. Aucune n’est endémique
Valiha

Le Valiha, instrument de musique réalisé à partir du Valiha diffusa
  • Le genre endémique Valiha, qui compte uniquement deux espèces : Valiha diffusa et Valiha perrieri
  • Le genre endémique Viguierella, qui compte uniquement la seule espèce : Viguierella madagascariensis
  • Le genre Vulpia qui compte 26 espèces. Seule une espèce existe à Madagascar : Vulpia myuros, non endémique.
  • Le genre Yushania qui comporte 86 espèces, et n’est représenté à Madagascar que par trois d’entres elles, tous endémiques
  • Le genre endémique Yvesia, comportant une seule espèce, Yvesia madagascariensis
  • Le genre Zea qui compte 6 espèces, qui est représenté à Madagascar par une seule : Zea mays, non endémique
  • Le genre Zoysia qui comporte 10 espèces. Une seule est présente à Madagascar, Zoysia matrella, non endémique
Revue de Presse