Le Tamarinier ou Tamarindus indica

Source: Wikipedia
Tamarindus indica
Tamarindus indica pods.JPG
Scientific classification
Kingdom:
Plantae
(unranked):
Angiosperms
(unranked):
Eudicots
(unranked):
Rosids
Order:
Fabales
Family:
Fabaceae
Subfamily:
Detarioideae
Genus:
Tamarindus

L.
Species:
T. indica
Binomial name
Tamarindus indica
L. 1753
Synonyms
  • Cavaraea Speg. 1916
  • Cavaraea elegans Speg. 1916
  • Tamarindus erythraeus Mattei 1908
  • Tamarindus occidentalis Gaertn. 1791
  • Tamarindus officinalis Hook. 1851
  • Tamarindus somalensis Matteqi 1908
  • Tamarindus umbrosa Salisb. 1796

Le Tamarinier ou Tamarindus indica est un grand arbre originaire des régions tropicales du continent africain, mais aussi de Madagascar. De nos jours, on rencontre le tamarinier un peu partout sur le globe, surtout à cause de son fruit, très apprécié, le Tamarin. Chez certaines tribus malgaches, cet arbre est sacré, et on le retrouve le plus souvent dans l'enceinte des palais royaux. Chez les Sakalava, le tamarinier est considéré comme "le Roi des arbres".  

Le Tamarinier est un grand arbre pouvant atteindre une vingtaine de mètres, à croissance lente et d'une grande longévité. Il peut supporter à la fois des températures très basses (de l'ordre de 0°C) et des saisons très chaudes, même si une température au-dessous de 15°C est indiquée pour qu'il se porte bien. Cepndant, malgré des troncs pouvant atteindre 1 m, le Tamarinier n'est pas utilisé en menuiserie, parce que le bois est difficile à travailler et se casse au séchage. En outre, l'arbre produit des fleurs jaune safran, regroupées en grappes retombantes. 

Le Tamarinier est la seule espèce connue du genre Tamarindus. Il appartient  la famille des Fabaceae

Le tamarin, le fruit du Tamarinier

Le tamarinier produit un fruit qu'on appelle le Tamarin, ou Voamadilo, Kiry ou Madiro en malgache. Il est enveloppé dans une coquille dure, de couleur brune. Le fruit a une pulpe charnue et acidulée. 

like tweet plusone

Le tamarin, apprécié pour son goût aigre-doux, est utilisé de diverses manières sur chaque continent. A Madagascar, il est, soit consommé cru, accompagné de sucre ou de sel (ce qui peut s'avérer être un grand défi culinaire pour les langues non averties), soit en jus sucré. Parfois, on le retrouve aussi en confiture. 

Le tamarin possède aussi des vertus thérapeutiques. Il apporte de la vitamine B, de la vitamine C et du Calcium. Il a par exemple des effets laxatifs et aide à la digestion. Il est aussi utilisé dans la composition de certains médicaments qui traitent les maux de gorge, les bronchites et les caries des dents. 

Utilisation des autres parties du Tamarinier

Outre les fruits, les différentes parties du Tamarinier sont utilisées en pharmacologie médicale ou dans la médecine traditionnelle malgache, surtout chez les Sakalava et les Antakarana. L'écorce est antibactérienne, cicatrisante et aide à soigner le diabète. Les feuilles sont utilisées dans l'hypotension et la jaunisse. Ces derniers ont aussi des propriétés vermifuges. 

 

 

Revue de Presse