Nouvelle Aire Protégée - NAP Montagne sacrée d'Ambondrombe

La Nouvelle Aire Protégée Montagne sacrée d'Ambondrobe est actuellement en cours de création. En réalité, elle n'a donc pas encore acquis réellement ce statut. Elle se trouve dans la partie Sud de Madagascar, à environ 40km à l'Est d'Ambalavao Tsienimparihy. Cette montagne qui culmine à 2172 m et les vallées aux alentours est caractérisée par une biodiversité exceptionnelle conservée. Et cette conservation est surtout due au caractère sacré de la montagne, associé à plusieurs fady, que le peuple Betsileo respecte encore aujourd'hui. 

like tweet plusone

Attention, pour y aller, il faut respecter les traditions. Le meilleur moyen de s'en assurer est d'emmener un guide local et de respecter tout ce qu'il dit. Il est par exemple fady d'y cueillir quoi que ce soit, sauf à des fins médicinaux. un petit rite doit aussi être accompli avant le départ : une offrande à base de rhum, de miel et de sang de poulet. 

La Montagne sacrée d'Ambondrombe fait partie des mythes inexpliqués de la culture malgache. 

La légende de la montagne sacrée d'Ambondrombe

Selon la légende, la montagne sacrée d'Ambondrombe ou Iratsy (le "mal" en malgache) aurait été le lieu choisi par les esprits de l'Imerina pour être leur demeure après la mort. On raconte qu'il est parfois possible d'y rencontrer des esprits errants de jour comme de nuit. Aujourd'hui encore, les villageois des environs racontent aussi avoir aperçu des lueurs ou entendu de la musique dans la nuit, tout à fait inexplicable, tout comme les chants de coq au crépuscule. La brume quasi-présete au sommet de la montagne n'arrageant pas les choses. 

Toujours d'après la légende, au sommet de la montagne, aurait été érigé la ville des esprits, reprenant le même ordre social que celui pratiqué dans le royaume Merina. Des militaires de Ranavalona I, la reine Merina, qui ont séjourné au pieds de la montagne lors de plusieurs expéditions auraient entendu  des coups de canons, des bruits de bottes... sont souvent entendus au loin qui disparaissent lorsqu'on s'approche. 

Une autre légende parle d'un prince Betsileo, descendant direct d'Andriandahifotsy, une grande personnalité du groupe ethnique Betsileo, qui s'est aventuré au sommet de la montagne. Cette légende connait plusieurs versions puisque d'autres parlent d'un jeune homme vigoureux aimant la chasse, et d'autres parlent d'un enfant qui se tient à peine debout qui partit chercher sa mère. Mais un jour, ce dernier tomba au fond d'une crevasse ou d'un étang et y mourût. On n'y retrouva même pas son corps, qui selon cette même légende, a été retenu par les esprits. C'est depuis ce jour que personne n'osa plus s'aventurer en haut de la montagne. Le Roi a même maudit cette montagne et déplaçât tout son peuple plus loin, dans la région de l'actuel Ambohimahamasina. Ce qui contribua grandement à la conservation de cette forêt. 

Tous ces mythes ont contribué à la conservation de la forêt d'Ambondrombe, presque intacte. En effet, si la forêt environnante a bel et bien disparu, celle de la montagne sacrée a perduré. La principale raison est qu'il est fady (tabou) pour les Betsileo d'abattre les arbres de la montagne, sous peine de tomber malade, voire de mourir ou de voir l'un des membres de sa famille subir ces châtiments des esprits. 

Lasiosiphon ambondrombensis

Gnidia ambondrombensis, espèce endémique

La faune et la flore d'Ambondrombe

D'une superficie d'environ 7000 Ha, la future NAP Ambondrombe est couverte d'une forêt dense et humide, qui abrite des lémuriens, des chauve-souris, des reptiles... Les palmiers et les bambous y sont aussi très représentées. Toutefois, autre fait insolite, au sommet de la montagne se trouvent des marais où poussent des roseaux. La montagne est aussi un véritable château d'eau qui alimente les rivières locales. 

Comment y aller

Pour se rendre à Ambondrombe depuis Antananarivo :

  • Antananarivo - Ambalavao Tsienimparihy: RN7 (bitumé) sur 468 km (en passant par la ville de Fianarantsoa)
  • Ambalavao Tsienimparihy - Ambohimahamasina : environ 15 km sur route secondaire

La visite d'Ambondrombe commence généralement à Ambohimahamasina

La visite du site proprement dite

Au départ d'Ambohimahamasina, la visite commence par la découverte de la culture Betsileo à travers les villages et notamment, les ateliers de tissage qui caractérisent bien toute la région. Admirez aussi les étendues d'Eucalyptus avant d'entamer l'ascension de le la montagne proprement dite. L'aventure peut se révéler ardue du fait de la densité de la forêt. 

Si vous avez de la chance, vous aurez peut-être l'occasion de rencontrer des esprits errants ou d'autres phénomènes surnaturels sur votre chemin. Les plus courageux peuvent même opter pour un trekking de 2 ou 3 jours. 

Ambondrombe sur Google Map

Revue de Presse