Lac Alaotra (Les zones humides et les bassins versants)

like tweet plusone

Le lac Alaotra est le lac le plus vaste de Madagascar, qui pouvait attendre jusqu'à 900 000 ha en période d'inondation avant que les techniques modernes d'irrigation pour la culture du riz n'aient fait leurs apparitions dans la région. Il fait partie du bassin de Maningory et est alimenté par les fleuves Anony, Sahamaloto et Sahabe mais aussi par plusieurs cours d'eau venant principalement de l'Est. Il alimente ensuite les fleuves Maningory et en partie le Mangoro. Le lac Alaotra est situé dans la région Alaotra-Mangoro, au Nord à environ 7km de la ville d'Ambatondrazaka et à l'Ouest de la Réserve Naturelle de Zahamena

A la fois site RAMSAR et site IBA par Birdlife International, la zone humide du lac Alaotra est aussi une Nouvelle aire protégée et un futur parc national dans un futur proche. En effet, l'importance de cette région dans l'équilibre naturelle et de la survie de la biodiversité ne sont plus à démontrer.

Mais en plus, le lac Alaotra est d'une importance stratégie d'un point de vue économique pour la région et ses habitants. D'abord, la région est souvent citée comme le "le grenier à riz de Madagascar" avec une production annuelle moyenne excédentaire de 200 000 tonnes. Mais en plus, le marais est source de matière premières pour l'artisanat, sans négliger les activités de pêche (environ 1400 tonnes par an) et de chasse. 

Le site RAMSAR Lac Alaotra (zones humides et bassins versants)

Le site RAMSAR "Lac Alaotra et ses bassins humides" est d'une superficie de 722 500 ha, constitué: 

Lac Alaotra

Le Lac Alaotra et son eau rougeâtre dû à l'érosion des versants alentour
  • du lac proprement dit, d'une superficie de 19 971 ha;
  • des autres lacs du bassin de Maningory, d'une superficie totale de 5 445 ha;
  • des marais ou "zetra" de 23 500 ha;
  • des rizières situées à l'Ouest du lac, chiffrées à 117 000 ha;
  • des rizières loterie de 54 088 ha;
  • et du bassin versant de l'Alaotra et des vallées des cours d'eau de 502 496 ha. 

L'ensemble de cette zone est un exemple représentatif unique de type de zone humide naturelle de la région biogéographique de l’Est de Madagascar. Elle abrite un grand nombre d'espèce endémique (faune et flore), dont le plus représentatif est le lémurien Bandro ou Hapalemur griseus alaotrensis, endémique de la région. Plusieurs espèces d'oiseaux et de poissons sont aussi endémiques du lac Alaotra.

Liste des espèces animales listées: 

Les critères RAMSAR énumèrent entre autres: 

Bandro Hapalemur alaotrensis

Le Bandro ou Hapalemur Alaotrensis

Liste des espèces végétales listées: 

Le Lac Alaotra renferme 75 espèces de flores dont 16 de la famille de Cyperaceae et 11 de la famille de Poaceae. Notez aussi la présence du papyrus Cyperus, le nénuphar Nymphea et le roseau du genre Phragmites. Voici les espèces listées parmi les critères RAMSAR: 

Filigule de Madagascar

Le Filigule de Madagascar ou Onjy, espèce probablement éteinte

L'IBA Lac Alaotra par Birdlife International

L'IBA ou Important Bird and Biodiversity Areas Lac Alaotra porte le code MG046 avec 90 000 ha enregistrée. 

Liste des espèces listées

46 espèces ont été enregistrées dans cette zone, dont une vingtaine endémique de Madagascar et le reste des oiseaux aquatiques migrateurs. On cite essentiellement: 

Autres animaux cités: le lémurien Bandro ou Hapalemur griseus alaotrensis et le carnivore Galidie unicolore Salanoia concolor

LE NAP Lac Alaotra

Lac Alaotra est officiellement une NAP ou Nouvelle aire protégée de 43 000 ha, comprenant les 20 000 ha du lac et 23 000 ha de marais de puis 2007.

Un mammifère, découvert seulement en 2014 n'est cité nulle part dans les documents RAMSAR et Birdlife International, le Vontsira de Durell ou Salanoia durelli, menacée d'extinction. Cet animal qui habite dans les zones marécageuses de l'Est du lac fait partie des espèces protégées par la création de la NAP Lac Alaotra. 

Alaotra, le grenier à riz de Madagascar

Rizière de l'Alaotra

Alaotra et ses rizières interminables

La zone humide autour du Lac alaotra enregistre une production moyenne annuelle excédentaire de 200 000 tonnes pour une superficie totale de rizière de 160 000 ha. Des chiffres qui tendent encore à augmenter actuellement puisque les cultivateurs tendent à vouloir augmenter leur exploitation, parfois au détriment du paysage aux alentours. La conversion des marais en rizière constitue par exemple la principale menace pour plusieurs espèces, dont le Bandro ou Hapalemur griseus alaotrensis. Alaotra possède actuellement la plus vaste collection de variétés de riz de Madagascar. 

La culture du riz de l'Alaotra a toujours existé, mais c'est surtout pendant la colonisation qu'elle a réellement pris de l'ampleur, pour que la région devienne "le grenier à riz de Madagascar". Les premiers travaux d'irrigation et d'électrification ont eu lieu en 1918 et 1925 sous la direction de l'ingénieur français Longuefosse. Mais les vrais travaux d'irrigation et de nivellement des terrains ont eu lieu après la seconde guère mondiale. L'irrigation des rivières est principalement assurée par les lacs Antsirika, Bevava (barrage) et Sahamaloto (barrage). 

Aux environs du Lac Alaotra (attraits touristiques)

Plusieurs sites touristiques et historiques peuvent être visités dans les environs du Lac Alaotra. Voici une liste non exhaustive: 

  • La Musée CALA Ambohitsilaozana
  • L'île d’Ambato et le village de Vohitsoa
  • La grotte de l’île de Nosivola
  • La grotte de l’île d’Anosy
  • La montagne sacrée de Vohitrandriana
  • L'îlot sacré d'Ambatorano, destination privilégiée des voyages en pirogue
  • Les vues panoramiques de Vohitsoa et d'Imerimandroso
L'un des principaux attraits touristiques de la région d'Alaotra, c'est le trek de 3 jours ou plus, en suivant la route des contrebandiers vers le village d'Anjahambe situé à un peu plus de 50 km du lac à vol d'oiseau. Autrefois, des contrebandiers venus des îles avoisinnantes comme l'île Maurice et l'île de La Réunion empruntaient cette route qui suit la rivière Maningory depuis la côte vers le lac pour le troc de produits de contrebandes, notamment des pierres précieuses. Cette randonnée vous offre aussi l'occasion de découvrir des petits villages qui vivent de la culture de la terre et de la chasse. 

Le lac Alaotra sur Google Map

Revue de Presse