Les forêts humides de l'Atsinanana (Patrimoine Mondial de l'UNESCO)

Forêt humide de l'Antsinanana

Les forêt humides de l'Antsinanana vues d'en haut

Les forêts humides de l'Atsinanana font partie du patrimoine mondial énuméré par l'UNESCO, ou l'organisation des Nations Unies pour l'Education, la Sciences et la Culture, qui a mis en place ce programme afin de "cataloguer et de préserver certains biens culturels ou naturels d'importance pour l'héritage commun de l'humanité" - selon les propres termes de l'organisation. Les forêts humides de l’Atsinanana ont été classées patrimoine mondial, site naturel depuis 2007, sous la référence 1257. 

Les forêts humides de l'Atsinanana sont principalement menacées par les coupes illégales, surtout de bois précieux comme le bois de rose ou le bois d'ébène, et le braconnage, notamment des lémuriens. C'est ainsi, hélàs, que l'ensemble du site est classé "Patrimoine mondial en péril" depuis 2010. 

Le mot "Atsinanana" est un mot malgache qui a comme signification le point cardinal "Est". Les 479 000 ha de terres renfermant une biodiversité exceptionnelle, et des espèces endémiques à plus de 80%, que composent le site sont situées le long du littoral Est de Madagascar, allant du Nord au Sud, s'étendant sur 8 régions: Sava, Analanjirofo, Alaotra-Mangoro, Atsinanana, Vatovavy Fitovinany, Haute Matsiatra, Ihorombe et Anosy. Les forêts humides de l'Atsinanana regroupent pas moins de 6 parcs nationaux qui sont: Andohahela, Andringitra, Marojejy, Masoala et sa parcelle marine, Ranomafana et Zahamena. Un projet d'extension des forêts humides de l'Atsinanana en intoduisant la réserve d'Anjanaharibe Sud est aussi en cours. Ce projet figure sur la liste indicative du patrimoine mondial sous la référence 5313. 

like tweet plusone

Critères 

  • Critère ix: Les zones protégées qui composent le site ont asquis une importance critique dans la conservation de certains espèces animales ou végétales. 
  • Critère x: Le taux d'endémicité varie entre 80 et 90% à l'intérieur de ces sites, en particulier pour cinq familles de primates, toutes les familles de lémuriens, sept genres endémiques de rongeurs, six genres endémiques de carnivores, ...  

Escpèces énumérées

ANDOHAHELA: 

Anodonthyla rouxae

La grenouille Anodonthyla rouxae, originaire d'Andohahela

ANDRINGITRA: 

MAROJEJY: 

Parc marin Masoala

Masoala et son parc marin, une richesse aquatique unique

MASOALA: 

RANOMAFANA: 

Vari roux varecia roubra

Le lémurien Vari roux, ou varecia roubra

ZAHAMENA: 

 

Revue de Presse