Les forêts sèches de l'Andrefana (Liste indicative du Patrimoine Mondial de l'UNESCO)

Baobab coucher du soleil

Les Baobabs au coucher du soleil

Les forêts sèches de l'Andrefana font partie de la liste indicative du patrimoine mondial énuméré par l'UNESCO, ou l'organisation des Nations Unies pour l'Education, la Sciences et la Culture, qui a mis en place ce programme afin de "cataloguer et de préserver certains biens culturels ou naturels d'importance pour l'héritage commun de l'humanité" - selon les propres termes de l'organisation. Les forêts sèches de l'Andrefana sont sur cette liste depuis 2008, sous la référence 5314. La demande a été soumise par le ministère de l'Environnement, des Eaux et Forêts et du Tourisme, selon le modèle des forêts humides de l'Atsinanana, déjà classés patrimoine mondial. 

Le mot "Andrefana" est un mot malgache qui a comme signification le point cardinal "Ouest". Les forêts sèches de l'Andrefana sont à cheval sur 8 régions: Androy, Anosy, Atsimo-Andrefana, Atsimo-Atsinanana, Boeny, Diana, Melaky, Sava

Les forêts sèches de l'Andrefana renferment une biodiversité exceptionnelle, tant floristique que faunistique, d'autant plus que les espèces concernés ont dus s'adapter à des conditions exceptionnelles, notamment de fortes chaleurs et des sols arides. Les forêts sèches de l'Andrefana regroupent 7 parcs nationaux qui sont: la réserve spéciale d'Ankarana, le parc national d'Ankarafantsika, le parc national de Tsimanampetsotsa, le parc national d'Andohahela (la partie Ouest), la réserve spéciale d'Analamerana, le NAP de Daraina, le NAP de Manambolomaty-Tsimembo

like tweet plusone

Critères 

  • Critère ix: Les zones protégées qui composent le site sont devenus importants dans la conservation de certains espèces animales ou végétales. 
  • Critère x: Le taux d'endémicité est importants dans la plupart des réserves, qu'on parle de la flore ou de la flore. Notons tout spécialement le cas de l'avifaune qui présente un taux d'endémicité de plus de 90%. Notons aussi que c'est dans cette partie de l'île que sont les plus présents les baobabs, une emblème nationale d'un point de vue biodiversité. 
Revue de Presse