RAMSAR Parc Tsarasaotra

like tweet plusone

Le Parc Tsarasaotra ou le lac d'Alarobia est un parc privé familial, le seul site RAMSAR privé au monde. Il est qui se trouve en pleine ville de la capitale Antananarivo, à peine à 4km du Pk0, de l'Avenue de l'Indépendance, en pleine agglomération urbaine. Le Parc en entier, protégé par un enclos traditionnel est d'une superficie totale de 27ha, dont 5ha de zone humide protégée par la convention de RAMSAR. 4,54 ha sont constitués d'un lac d'eau douce et 0,35 ha d'un îlot localisé en son milieu. 

Le site est reconnu comme le lieu de reproduction de plusieurs espèces d'hérons et de refuge pour plusieurs espèces de canards. On y dénombre actuellement 14 espèces et sous-espèces d'oiseaux d'eau. En tout, 64 espèces d'oiseaux ont été recensés sur le site. 

Lemur à ventre roux

L'Aigrette dimorphe ou Egretta dimorpha

Quelques espèces d'oiseaux du parc : 

Les critères RAMSAR énumèrent entre autres: 

Liste des espèces végétales listées: 

Le lac est bordé par une forêt d'Eucalyptus, de Cyperus et de Juncus. Les critères RAMSAR notent aussi la présence des camphriers Cinnamomum camphora, du Lilas de Perse ou "Voandelaka" en malgache Melia azadirachta (un insecticide naturel), du Jacaranda Flamboyant bleu Jacaranda mimosifolia, le manguier Mangifera indica, le goyavier Psidium guajava et du jamelonier ou "Rotra" en malgache, Eugenia jambolana

Parc Tsarasaotra

Tsarasaotra, un parc au milieu des agglomérations urbaines.

Histoire du domaine de Tsarasaotra

Le parc de tsarasaotra est un domaine privé, et aujourd'hui encore la gestion du site est assurée par la famille propriétaire. L'histoire raconte que dans les années 1890, avant la colonisation, la Reine Ranavalona III a acquis cette propriété, qui était encore essentiellement constituée de marais et qui portait encore le nom de "l'île aux oiseaux d'Alarobia". Elle voulait y construire un palais et y aménager des pavillons, des allées... Au début du XIXe siècle, le petit fils du Premier ministre Rainilaiarivony nommé Ratalifera vendit la propriété à la famille Ranarivelo, qui détient encore aujourd'hui la propriété. 

Tsarasaotra est resté un domaine de divertissement durant la colonisation, voire après, accueillant diverses fêtes foraines et différents évènements. Il fut aussi un temps où le site a été ouvert pour la pêche du "Marakely" ou "Fony Gasy", Paratilapia polleni, un poisson endémique. 

Le Parc de Tsarasaotra sur Google Map

Revue de Presse