Le Parc National de Masoala, les trois parcs marins et la Réserve Spéciale de Nosy Mangabe

Informations
Carte Masoala

Carte de la péninsule de Masoala

Le Parc National de Masoala est à cheval sur les deux régions Analanjirofo et Sava, et les deux Faritany de Toamasina et d’Antsiranana, dans le pays Betsimisaraka. Le parc se trouve dans la presqu'île de Masoala, du côté de la Baie d’Antongil. C’est un parc de 210 000 ha, divisées en 4 parcelles, qui bénéficie d’un climat tropical subhumide avec une température moyenne de 23,9°C et une pluviométrie moyenne annuelle de 3000 à 4000 mm, rendant ainsi cet endroit la zone la plus arrosée de Madagascar (et préférée des cyclones). C’est de loin le plus grand parc de Madagascar, intégrant en son sein trois parcs marins (Tampolo dans l'ouest, Ambodilaitry dans le sud et Ifaho dans l'est avec plus de 10 000 ha, lesquels présentent des écosystèmes marins très fascinants), et une réserve spéciale : Nosy Mangabe (520 ha). Si la délimitation du parc en lui-même ne mesure que 230 000 ha, la zone d’action intégrant les parcs marins et Nosy Mangabe font plus de 250 000 ha. Le parc a été créé en 1997 et l'Unesco a inscrit le 27 juin 2007 cinq parcelles du parc sur sa liste du patrimoine mondial. Ces dernières années, le parc enregistre environ 3000 visiteurs par an. 

La Montagne d'Ambre est aussi classé IBA (Important Bird Area) par Birdlife International depuis 2001, portant le code MG017. L'une des ambitions des autorités malgaches est aussi d'inscrire ce parc parmi la liste des patrimoines mondiales de l'UNESCO. 

Nosy Mangabe

L’île de Nosy Mangabe, d'environ 500ha et située dans la Baie d’Antongil, serait découverte au XVIème siècle par les Portugais, notamment par Diego Fernandes Pereira en 1503 et deviendra une étape commerciale occupée successivement par les Hollandais et les navigateurs français de la Compagnie Française des Indes Orientales. Elle a déjà porté plusieurs noms dont Nosy Marosy ou île Marotte sous l'occupation française. Au sommet de l'île se trouve un cimétière Betsimisaraka, témoignant de l'occupation autochtone de l'île. 

Activités

like tweet plusone

La visite du parc peut se faire de plusieurs manières. En effet, du fait de sa superficie, une visite de quelques heures ne sera pas suffisante pour profiter de la réserve. Les grandes randonnées et trekking sont ainsi conseillées. La gérance du parc propose justement plusieurs circuits s'y rapportant, en vous réservant les meilleurs sites de camping. En outre, vous avez aussi la possibilité de faire du kayak à l'intérieur du parc terrestre ou du snorkeling au niveau des parcs marins.

Le trafic illégal du Bois de Rose

Masoala est l'une des aires protégées les plus victimes du trafic illégal du Bois de rose  Dalbergia maritima durant les premières années de notre siècle. Une enquête menée par une ONG a montré qu'à une certaine époque de l'année 2009, plus de 4000 occupaient le parc, abattant les essences précieuses et se nourrissant entre autres de viande sauvage (lémuriens et autres mammifères).  

Masoala sur Google Map

Faune et Flore

Faune

Aye aye

L'Aye Aye ou Daubentonia madagascariensis

La faune du parc est très variée, notamment 10 espèces de lémuriens dont l'Aye-Aye avec ses dents de lapin, ses yeux globuleux, sa queue de renard et sa peau de sanglier, ou le Vari roux au col rouge  (Varieca Variegata Rubra), le Lémur à front blanc  (Eulemur fulvus albifrons), et le Petit Hapalemur  (Hapalemur griseus), l’Avahi laineux (Avahi laniger); 7 espèces de carnivores ; 10 espèces d'insectivores ; 9 espèces de rongeurs ; 14 espèces de chauves-souris ; 90 espèces d'oiseaux terrestres ; 60 espèces de reptiles dont nombreuses espèces sont endémiques comme l’Uroplate  (Uroplatus fimbriatus) ou les caméléons représentés surtout par différentes espèces de Brookezia et de Furcifer; 44 espèces de batraciens ; plus de 500 espèces d'insectes ; 23 espèces de poissons d'eau douce et 135 espèces de papillons diurnes dont l’Urania ripheus.

Les parcs marins hébergent 164 espèces de coraux ; 49 espèces de mollusques ; 4 espèces de tortues ; 27 espèces de concombres de mer ; 97 espèces de poissons récifaux ; 2 espèces de baleines ; 2 espèces de dauphins et enfin 1 espèce de dugong. Notons aussi qu’on aura la possibilité d’admirer les baleines à bosse de juillet à septembre.

Spécialement à Nosy Mangabe, qui est entièrement recouverte d'une forêt pluviale typique de l'est de Madagascar, on ne rencontre que 5 espèces de lémuriens dont l'Aye-Aye (Daubentonia madagascariensis), le Lémur fauve Fauve (Lemur fulvus albifrons), le lémur Vari  (Varecia variegata), le grand Cheirogale  (Cheirogalus major), et le Microcèbe roux  (Microcebus Rufus). On enregistre aussi 15 espèces d'oiseaux dont le Drongo malgache  (Dicrurus forficatus), ou le Gobe-mouche de paradis de Madagascar (Tersiphone mutata mutata), des sangliers, des tenrecs (Oryzorictes talpoides, Setifer setosus…) et une herpétofaune abondante (uroplates, Brookesia, caméléons, serpents dont un boidae endémique à l'île, grenouilles Mantella…).

Espèces d'oiseaux énumérées sur la liste de Birdlife International:

like tweet plusone

Brachyptérolle écaillée

La Brachyptérolle écaillée, Geobiastes Squamiger

Flore

La flore, quant à elle, est caractérisée par une forêt primaire luxuriante tropicale humide sempervirente dominée par les bois d’ébène, les bois de rose, les palissandres,..., puis une forêt sur fond marécageux en passant par les forêts mangroves. On y enregistre aussi une cinquantaine d’espèces de palmiers rares dont certaines sont endémiques comme le palmier trièdre. On y rencontre au milieu une cinquantaine de variétés de palmiers l’arbre du voyageur ou le Ravenala madagascariensis, et à ces pieds le Nepenthes masoalensis, l’unique plante carnivore de Madagascar. La flore du parc enregistre 2400 espèces de plantes terrestres, puis 9 espèces de phanérogames, 49 espèces d'algues marines et 9 espèces de mangroves marines. En tout, plus de 1100 espèces de plantes y ont été recensées. 

Itinéraire ET INFOS UTILES

Le Parc national de Masoala est accessible de deux manières : soit à partir de Maroantsetra, soit à partir d'Antalaha. Dans les deux cas, Masoala reste assez difficile d'accès à cause de l'état de la route. Cela devient même impossible quelque fois durant la saison de la pluie. Toutefois, au départ d'Antalaha, des transbordements par pirogue sont proposées lorsque les 4x4 renoncent. 

Antananarivo - Maroantsetra par la route

Bac Maroantstra

Plusieurs traversées en bac pour rejoindre la ville de Maroantsetra
  • Antananarivo - Tamatave : RN2 de 367 km, bitumé et rès souvent en bon état puisque la ville de Tamatave abrite le premier port commercial de Madagascar. 
  • Tamatave - Maroantsetra : RN5 de 402 km, relativement bien entretenue jusqu'à Soanierana Ivongo puisque cette zone a un attrait touristique important, notamment à Foulpointe et Mahambo. Plus au Nord, l'état de la route peut facilement se dégrader. Toutefois, la réhabilitation de la route reliant Mananara-Nord à Maroantsetra a débuté en 2017. Notons que ce même tronçon compte 5 traversée en bacs dont la construction de ponts n'est pas encore prévue. 
  • Maroantsetra - Masoala : En 4x4 puis à pied, ou directement en bateau à partir de la ville. Masoala est à 40 ou 60 km en bateau selon le point d'entrée, respectivement près du Parc Marin de Tampolo ou celui d'Ambodilaitry. Nosy Mangabe se trouve quant à lui à 5 km de Maroantsetra. 

Antananarivo - Antalaha par la route

like tweet plusone

Antalaha est aussi accessible par la voie terrestre, mais ce périple de 1350 km vous fera réaliser un grand tour du nord de Madagascar. Par la route, l'autre trajet qui passe par Maroantsetra est conseillé. 

Par la voie des airs

Les deux villes proches de Masoala, Maroantsetra et Antalaha possèdent un aéroport. Non loin, la ville de Sambava en possède également un (plus servie). Sambava - Antalaha est un trajet de 80 km à travers la RN 5a. 

Circuits

Vous avez le choix entre plusieurs circuits pour la visite de Masoala :

Nepenthes masoalensis

Nepenthes masoalensis, la seule plante carnivore de Madagascar
  • plusieurs circuits classiques sans trekking
  • plusieurs circuits dédiés aux chercheur, aux cinéastes et aux croisièristes
  • le circuit d'Andranoanala qui permet de visiter la parcelle du même nom, couverte en grande partie par une forêt innondée et par des marécages, et partir à la découverte du Nepenthes masoalensis (départ Antalaha en 4x4)
  • le circuit Côte Ouest au coeur de la forêt primaire, en passant par le parc marin de Tampolo (départ Maroatsetra par vedette)
  • le circuit Pique-nique sur l'île Nosy Mangabe et de découvrir les plages, la forêt, les sites qui témoignent la présence des hollandais ou qui laissent entrevoir la culture Betsimisaraka, le groupe ethnique qui règne sur la région (départ Maroantsetra par vedette)
  • le circuit Birdwatching qui permet de découvrir les oiseaux du parc
  • le circuit Snorkeling qui permet de découvrir plusieurs espèces de poissons
  • le circuit Tour complet de la presqu'île d'Ampasindava (trekking compris) en passant par des forêts primaires, par les parcs marins et par plusieurs villages d'agriculteurs
  • le circuit Cap-est (trekking compris) en passant par des forêts primaires, par les parcs marins et par plusieurs villages d'agriculteurs
  • le circuit Antalaha-Maroantsetra (trekking compris) en traversant entèrement le parc et en visitant les parcs marins, sans oublier les villages d'agriculteurs
  • le circuit Maroantsetra-Antalaha (trekking compris) dans le sens inverse, mais avec un trajet différent
Galerie Photo

Blog

Forum
Revue de Presse