Catholicisme ou la religion catholique à Madagascar

Eglise catholique de l'Immaculée Conception Andohalo

Eglise catholique de l'Immaculée Conception Andohalo

La religion catholique (katolika) ou le catholicisme concerne un très grand nombre d’adeptes à Madagascar, surtout sur les hautes terres. On compte plusieurs ordres : les Jésuites, les Frères des Écoles Chrétiennes, les Lazaristes, les Spiritains, les Salettins, les Frères Maristes, les Sœurs de Cluny, les Franciscaines Missionnaires de Marie, les Frères Sacré-Cœur, les Filles de la Charité… Les catholiques comptent des centaines d’églises, mais aussi des établissements scolaires, des cliniques… et œuvrent dans plusieurs domaines.

Il existe 5 archidiocèses à Madagascar : Antananarivo, Antsirabe, Maintirano, Miarinarivo, Tsiroanomandidy. Le dernier cardinal de Madagascar se nomme Armand Gaétan Razafindratandra, jusqu’au 7 décembre 2005 (démission pour raison liée à son âge).  

Histoire

Les jésuites ont été les premiers à entamer l’évangélisation de Madagascar. C’est en 1735 que la première mission officielle débarquait à Madagascar emmené par le Père Noël-Alexandre de Noinville du Glefier. Ce dernier a été reçu chaleureusement par quelques chefs de tribus des environs de la Baie d’Antongil avant de tomber malade et succomber quelques jours plus tard à l’Ile Maurice, après 4 mois sur les terres malgaches. En 1773, la France a décidé de rouvrir la mission catholique de Madagascar, et confiait le projet au Père Gabriel du Rocher. En 20 ans, cette mission était sur les bons rails, mais son expansion fut interrompue  par la Révolution française, lorsque le Père Gabriel du Rocher a dû retourner en France.

like tweet plusone

En 1820, le Père M. Pastre installé à La Réunion écrit au Roi Radama I pour lui proposer une collaboration, mais ce dernier refusa.  Ce n’est qu’en 1837 qu’on retrouve la trace d’une vraie mission officielle, dirigée par le Père Pierre Dalmond, qui débarqua sur l’Ile Sainte-Marie, qui appartient officiellement à la France, où il sera bien reçu par la Reine Betsimisaraka Bety, fille de Ratsimilaho. Il sera ensuite invité par l’amiral de Hell, où il prendra contact avec la Reine Sakalava Tsiomeko et le Roi Antakarana Tsimiaro. En 1857, la première église catholique de Madagascar y fut construite, initié par le Révérend Père Pierre Dalmond, Premier Évêque et Vicaire apostolique de Madagascar, l'église Saint Joseph d’Ambodifotatra, sur la colline qui domine la Baie et face à l’îlot Madame.

Eglise d'Ambodifototra, Sainte-Marie

Eglise Saint Joseph d'Ambodifototra, sur l'île Sainte-Marie

Durant les périodes précoloniales, ce sont surtout les protestants, notamment ceux emmenés par la LMS ou London Missionary Society qui ont été les plus influents auprès du Roi et du reste de l’administration. Durant le règne de Ranavalona I, lorsque le christianisme fut interdit, les missionnaires catholiques sont restés sur le sol malgache clandestinement, le plus souvent loin de la capitale.

Quand Radama II (fils et successeur de Ranavalona I), proclama la liberté religieuse en 1861, des églises catholiques commença à être bâtis partout à Madagascar. La première chapelle catholique officielle fut l’Église d’Ambodin’Andohalo, érigé sur le site actuellement occupé par l’actuelle Cathédrale catholique d'Andohalo, bâti 30 ans plus tard. Avant l’année 1900, quatre chapelles en dur seront construites sur les hauteurs d’Antananarivo et à Mahamasina. 

Revue de Presse