Il est  

00h00

 à Mada

×

Furcifer major

Furcifer major

Furcifer major

Le Furcifer major appartient eu genre Furcifer. Il est originaire du sud-ouest de Madagascar. Il a jadis porté le nom de Furcifer lateralis major, étant une sous-espèce du Furcifer lateralis avant d'être reconnu comme une espèce à part entière, en 2012. Le Furcifer major est remarquable pour sa taille imposante, les mâles pouvant atteindre jusqu'à 60 centimètres de long, tandis que les femelles sont généralement plus petites. Il a un corps massif et une queue relativement courte par rapport à d'autres espèces de caméléons. Les mâles arborent souvent une coloration spectaculaire avec des motifs de bandes et des taches de couleurs vives, tandis que les femelles ont une coloration plus discrète. 

Ce caméléon est principalement arboricole et se trouve dans les forêts tropicales humides et les zones côtières de Madagascar. Il se déplace lentement et avec précaution à travers les branches des arbres, utilisant sa queue préhensile pour s'accrocher. 

Le régime alimentaire du Furcifer major se compose principalement d'insectes, tels que des sauterelles, des criquets, des coléoptères et des papillons. Grâce à ses yeux indépendamment mobiles et à sa langue extensible, il est capable de repérer et d'attraper ses proies avec précision. 

Comme de nombreux caméléons, le Furcifer major a la capacité de changer de couleur pour se camoufler dans son environnement, réguler sa température corporelle et communiquer avec d'autres individus. Ces changements de couleur sont dus à des cellules spéciales de la peau appelées chromatophores, qui contiennent des pigments et peuvent être activées par le système nerveux. 

Malheureusement, le Furcifer major est confronté à des menaces liées à la déforestation, à la perte d'habitat due à l'agriculture et à l'urbanisation, ainsi qu'au commerce illégal des caméléons. Ces facteurs ont entraîné un déclin des populations et une classification de l'espèce comme vulnérable selon les critères de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). 

La conservation du Furcifer major nécessite des mesures telles que la protection de son habitat naturel à travers la création de réserves et de parcs nationaux, ainsi que des efforts pour lutter contre le commerce illégal des caméléons. La sensibilisation et l'éducation du public sur l'importance de la préservation de cette espèce et de son écosystème sont également essentielles pour sa survie à long terme.

Powered by: